Slide 1
Espèces et production

Nos pêcheurs adhérents débarquent plus de 80 espèces différentes, emblématiques de la Méditerranée.

Nos pêcheurs adhérents débarquent plus de 80 espèces différentes, emblématiques de la Méditerranée.

Les espèces débarquées

Poissons, céphalopodes, gastéropodes… Voici les 15 principales espèces débarquées par nos artisans pêcheurs au fil des saisons.

Poulpe roc

Le poulpe roc (Octopus vulgaris) ou « de roche », appelé également pieuvre, est capturé principalement par les petits-métiers à l’aide de filières de pots ou de nasses. C’est un céphalopode doté de 8 bras et d’une grande intelligence. Espèce phare du littoral méditerranéen, il représente une part importante du chiffre d’affaires de certains navires. Ses tentacules sont un délice cuisinées dans différentes recettes traditionnelles, en fonction de si l’on se trouve à Sète, au Grau du Roi ou à Marseille.

Merlu

Le merlu commun ou européen (Merluccius merluccius), appelé merlan en Méditerranée (à ne pas confondre avec le merlan d’Atlantique), est un poisson blanc qui fait l’objet de mesures de gestion importantes. Pêché au chalut, au filet maillant ou à la palangre, sa distribution couvre l’ensemble du golfe du Lion.

Dorade royale

La dorade royale (Sparus aurata), ou daurade, est un poisson côtier d’intérêt en Méditerranée. Elle est pêchée au filet ou au chalut par les professionnels, mais aussi par les pêcheurs récréatifs. C’est une espèce qui effectue de nombreuses migrations entre les étangs de notre littoral et la mer, en fonction de la température de l’eau et de son stade de vie.

Rouget

De vase (Mullus barbatus) ou de roche (Mullus surmuletus), le rouget est un poisson de fond. Tandis que le premier se retrouve principalement dans les chaluts, le second se pêche au filet à petites mailles chez les petits-métiers, appelé « rougettière ».

Thon rouge

Le thon rouge (Thunnus thynnus) est une espèce emblématique de Méditerranée, qui effectue de grandes migrations à travers l’Atlantique. Il est capturé vivant d’une part par les thoniers senneurs à destination des fermes de grossissement et de l’export international, et d’autre part par des petits métiers à l’hameçon pour les marchés locaux du frais français et européens. Si le stock de thon rouge était par le passé surexploité, les mesures de gestion mises en œuvre au travers d’un plan de reconstitution du stock ont porté leurs fruits. Le stock de thon rouge se porte aujourd’hui mieux et la gestion des pêcheries ciblant cette espèce se poursuit, avec le respect d’une réglementation stricte et de quotas de captures.

Sole

La sole commune (Solea solea) est un poisson plat qui vit sur les fonds sablo-vaseux, où sa couleur lui permet de se camoufler facilement. Capturé au filet ou au chalut, c’est un poisson prisé pour sa chair très fine et sa quasi-absence d’arêtes.

Maquereau

Européen (Scomber scombrus), ou espagnol (Scomber japonicus), le maquereau fait partie de la famille des poissons bleus. Cousin du hareng côté Atlantique, il est apprécié pour sa chair, sous forme de conserve, grillé au barbecue et/ou accompagné de moutarde. C’est un poisson gras bon marché, accessible à toutes les bourses.

Murex

Le murex (Bolinus brandaris), appelé localement pointu ou beudou, est un gastéropode aux appendices développés formant des piques. Il est capturé par les petits métiers et chalutiers. Il embellit les plateaux de fruits de mer en leur donnant une touche méditerranéenne, et s’apprécie agrémenté d’aïoli.

Piste

Le piste (Allotheutis spp) occupe une place importante dans les débarquements des chalutiers puisqu’il se vend à prix d’or. Petit céphalopode qui ne mesure pas plus de 6 cm à l’âge adulte, il est présent sur le plateau continental du Golfe du Lion à de faibles profondeurs. Il se consomme frit ou en sauce.

Seiche

La seiche est pêchée par les petits métiers et chalutiers. Ce céphalopode mesurant 20 à 30 cm est très apprécié des consommateurs. On la trouve très souvent cuisinée à la plancha à la carte des restaurants. Pour se défendre, la seiche projette un liquide noir appelé « encre », qui la dissimule et lui permet de s’enfuir. On trouve le long de nos côtes, et dans les débarquements de nos adhérents, la seiche commune (Sepia officinalis) et la seiche élégante (Sepia elegans).

EncornetS

L’encornet blanc (Loligo vulgaris) et l’encornet rouge sont des céphalopodes principalement débarqués par les chalutiers. Ils se caractérisent par un corps allongé qui se termine en pointe. L’encornet blanc se fait également appeler calamar ou calmar. Sa chair blanche s’apprécie frie ou farcie. 

Noisette de mer

La noisette de mer (Nassarius mutabilis) est un petit gastéropode typique de Méditerranée. Elle est pêchée à la nasse par les petits-métiers côtiers, et représente pour certains une large part de leur chiffre d’affaires. Proche du bulot, il se consomme en tapas ou cuisiné en ragoût, en sauce ou en court-bouillon.

La production de nos adhérents

Nos pêcheurs adhérents commercialisent leurs captures auprès des criées d’Occitanie (Port La Nouvelle, Agde, Sète, Le Grau du Roi), des mareyeurs sous contrats de gré-à-gré, mais aussi en vente directe sur des étals à quai dans tous les ports de la façade.